La vérité et autres mensonges

"A un moment ou un autre, le soleil se couchera et on se rendra compte que je n’existe pas."

Pourquoi

Au bout d'un moment, j'en ai eu marre de cette question. Maintenant, je la déteste. "Pourquoi suis-je en vie ?" Et toutes les autres questions qui y ressemblent... Je n'ai pas de réponse. Et je sais que personne ne l'a. Mais c'est dur d'ignorer ces questions sur l'existence, de se dire que ce n'est pas important et qu'en fait il suffit simplement de vivre sa petite vie... Que faire quand la vie n'apporte rien ? Je dis souvent aux gens que j'ai surmonté ma dépression, pour éviter qu'ils ne m'agacent avec leurs questions. La vérité, c'est que je n'ai jamais cessé de songer à toutes (...)

25

Bon sang, j'ai 25 ans et je ne sais absolument pas quoi faire de ma vie. J'ai vu des tonnes de fiches de renseignements sur différents métiers, j'ai fait des tests, j'ai fait des stages, j'ai discuté avec des professionnels, j'ai assisté à des forums des métiers... et je ne suis pas plus avancée. En fait, le problème, c'est que je ne m'y vois pas ; je n'arrive pas à m'imaginer faisant tel ou tel métier, quand j'essaye, peu importe le métier, cela sonne faux... 25 ans, dépressive, alcoolique, trop rêveuse et trop sensible pour ce monde, angoissée dès que je suis face à un (...)

"Survive. That's an order."

Cela fait une semaine. Une semaine que j'agis en me regardant agir, que je me fais l'effet d'un robot. Bilan alcool : 2 soirs où j'ai picolé sur 7 jours, ce qui pousse mon record de temps sobre à 5 jours d'affilés. Je pense à l'alcool tous les jours, j'ai envie de boire au moins une fois par heure. Mais je m'en empêche. Et ça me fait souffrir, de devoir résister. Sauf que c'est une bonne souffrance ; c'est comme quand je vais courir dehors dans le froid, à peine réveillée, sans avoir mangé, et qu'après je me sens milles fois plus vivante que lorsque j'ai ouvert les yeux et que je (...)

Une pile électrique

Complètement barge. Oui, je pense que c'est le meilleur terme pour me qualifier, ces derniers temps. J'ai passé un weekend pourri. J'ai envie de retourner dans les bars, de sortir danser et hurler des paroles de chansons en anglais que je comprends à peine parce que le son est trop fort et que j'ai trop bu, de finir la nuit quelque part et de me réveiller sans savoir où... L'aventure de mes nuits. Voilà ce qui me manque, voilà ce à quoi je n'arrête pas de penser. Pourtant, je n'ai pas arrêté totalement de boire. Alors, ça ne devrait pas me manquer autant. Si on fait un petit (...)

Nouvelle année, toujours la même

Ouais, disons que le Nouvel An ne m'a pas paru différent des autres jours. Et que je n'ai pas changé d'un poil. En résumé : j'ai réussi à ne pas boire jusqu'à vomir ou tomber au sol, j'ai dansé dans mon bar préféré, je me suis faite draguée par quatre personnes, j'ai dû donner mes chaussettes à une pote pour pas qu'elle doive rentrer pieds nus jusqu'à chez elle, je me suis endormie vers 5 heures du matin, et j'ai pas eu de gueule de bois le lendemain. Une soirée normale pour moi, donc. Un autre rendez-vous ce matin avec AT, l'éducatrice spécialisée en addictologie que je (...)

Rage

Je déteste les fêtes de fin d'année. Première phase, Noel. Voilà, j'ai affronté Noel, et maintenant il me reste le Nouvel An. Il ne me reste comme famille qu'une mère et un petit frère, mais parfois... j'ai envie de ne plus les voir eux aussi. Mon père est devenu un poison dans ma vie, et j'ai dû m'en débarrasser, ne plus le contacter, lui dire que je ne voulais plus le voir. Il a fallut que j'essaye de grandir et d'évoluer, malgré ce manque abyssal de confiance en moi... Et j'ai toujours l'impression d'être cette pauvre gamine malheureuse qui pleure dans son coin et que (...)

Punition

J'ai l'impression de ne pas avancer. Je commence à penser que c'est inutile de me fixer des règles idiotes comme de ne pas boire dans la journée ou de me limiter à telle quantité... parce que le temps passe et que je suis toujours une imbécile accro qui n'a que l'alcool comme défense face aux emmerdes. L'idée de tout arrêter d'un coup commence à me tenter. Au moins, là, je verrai mes progrès. Hier, je n'ai rien bu. Pourquoi ? Je ne suis pas sûre de savoir. J'ai juste pensé que je ne méritais pas de picoler, que je ne méritais pas ce soulagement. C'était une sorte de (...)

Je ne sais pas ce qui ne va pas avec moi

Samedi dernier, soirée en famille. Enfin, ce qu'il en reste. C'est-à-dire : ma mère, mon petit frère, et moi. On est allé au marché de Noel de Montpellier. Tout était censé bien se passer. Alors pourquoi j'ai vécu une soirée horrible ? Sûrement parce que je suis la seule de ma famille à ne pas supporter les discussions sur l'actualité, les dernières infos, ce qui se passe dans le monde etc. Disons que ça fait partie des choses qui m'angoissent. Et puis, je ne comprends vraiment pas comment on peut se retrouver à parler de la guerre en Ukraine, alors qu'on se balade (...)

Alors ça y est, c'est décidé...

De retour sur ce site. Je ne sais pas trop pourquoi je suis revenue. Peut-être que j'ai senti quelque chose, que j'ai senti qu'il fallait que je recommence à écrire parce qu'il y a eu une sorte de... changement ? J'ai décidé de me faire aider, par rapport à mes problèmes avec l'alcool. Trois semaines que j'ai des rendez-vous. Trois semaines que j'essaye de "faire mieux". Mais putain je n'ai jamais vraiment su ce que ça veut dire, de "faire mieux" ! Et pourtant je continue d'essayer de comprendre. Je dois sûrement être débile ; répéter que je vais m'en sortir, échouer, et (...)